LE PACTE INITIATIQUE ('AHD, BAY'AH, QABDAH ...)

LE PACTE INITIATIQUE ('AHD, BAY'AH, QABDAH ...)

Messagepar Foulane » Dim Jan 09, 2011 9:15 pm

bismillah errahman errahîm

sall-Allah ala seyydina Mohammad wa ala alihi wa sahbihi wa sallam

assalam alaykum wa rahmatu-Llah

Q1
En islam, le simple fait d’être musulman n’apparaît pas suffire à accéder à l’initiation. Le pacte établi avec un Maître peut-il être considéré comme suffisant à établir une initiation ?

Foulane
Foulane
 
Messages: 2
Inscrit le: Dim Jan 09, 2011 7:23 pm

LE PACTE INITIATIQUE ('AHD, BAY'AH, QABDAH ...) - 2

Messagepar Mohammed Abdessalam » Dim Jan 23, 2011 3:13 pm

Foulane a écrit:(...)
Q1
En islam, le simple fait d’être musulman n’apparaît pas suffire à accéder à l’initiation. Le pacte établi avec un Maître peut-il être considéré comme suffisant à établir une initiation ?

بـــسْم ﭐلله ﭐلرّحْمٰن ﭐلرّحــيــم
ﭐللَّهُمَّ صَلِّ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ وَ عَلَى آلِهِ و صحبه وَ سَلِّمْ

و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته

R1
Dans les conditions actuelles, l’initiation n’est effectivement pas accessible en dehors des turûq.

L’accès à cette initiation se fait par la transmission de l’influence spirituelle (barakah) lors d’un rite complexe qui se base sur le symbolisme du mariage de la demande et de l’acceptation. Cette transmission peut s’effectuer normalement dans le cadre d’un pacte initiatique, qui implique aussi la reconnaissance de l’autorité du Maître à titre personnel, ou dans le cadre d’une transmission qui n’implique pas ce lien personnel, et qui est appelée alors tabarrukan.
والله أعلم
"Par le Temps ! * Le genre humain est, certes, en perdition * Sauf ceux qui croient, accomplissent les bonnes œuvres, se recommandent la vérité et se recommandent la patience."
السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
Mohammed Abdessalam
 
Messages: 491
Inscrit le: Mar Sep 21, 2010 10:23 pm
Localisation: Région parisienne

Re: LE PACTE INITIATIQUE ('AHD, BAY'AH, QABDAH ...)

Messagepar Mohammed Abdessalam » Mer Oct 05, 2011 10:15 am

بـــسْم ﭐلله ﭐلرّحْمٰن ﭐلرّحــيــم
ﭐللَّهُمَّ صَلِّ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ وَ عَلَى آلِهِ وَ سَلِّمْ


Rappel extrait du Petit lexique

Bay’ah : pacte initiatique passé entre le futur disciple (murîd) et son Maître (Cheikh) par lequel il s'engage auprès du Cheikh de cette tarîqah.
Ce pacte pour être effectif, exige une acceptation réciproque : du disciple par le Maître qui reconnaît en lui les qualifications nécessaires au cheminement dans la Voie, et une reconnaissance par le disciple de la fonction de ce Maître (disposant d’une autorisation à fournir régulièrement un enseignement initiatique) et de son aptitude (réalisation) à lui prodiguer un enseignement spirituel dans la Voie.
Par ce pacte, le Cheikh s'engage à diriger le travail spirituel du disciple et à le conduire vers la Connaissance Suprême (dans la mesure des capacités du disciple) en lui prodiguant une aide personnalisée et le disciple s'engage à obéir au Cheikh pour profiter au mieux de sa guidance.
Lorsque celui qui transmet la barakah (1/3) est également un Cheikh réalisé (2/3) disposant d’une autorisation à dispenser un enseignement initiatique spécifique (3/3), le pacte a normalement lieu lors du rite de rattachement, c’est-à-dire de la transmission de l’influence spirituelle (barakah). Il peut, néanmoins, en être dissocié ou différé :
- La bay’ah peut être dissociée, par exemple dans le cas où une tarîqah n'a plus à sa tête un Maître réalisé. L'aspirant peut ainsi se rattacher à la tarîqah en recevant la barakah (de toute personne ayant reçu autorisation de la transmettre i.e. mouqaddem ou Cheikh, réalisé ou non-réalisé), sans pour autant passer de pacte initiatique.
- La bay’ah peut aussi être différée lorsque, dans une tarîqah ayant effectivement à sa tête un Cheikh réalisé, la reconnaissance du caractère réalisé du Cheikh n’est pourtant pas une condition nécessaire au rattachement. Dans ce cas, si l'aspirant au rattachement souhaite se rattacher seulement à la tarîqah en mode "tabarrukan", il reçoit seulement la barakah du Cheikh réalisé lui-même ou d'un mouqaddem autorisé. Il n'est pas alors tenu aux mêmes règles au sein de la tarîqah que les disciples qui ont passé le pacte avec le Cheikh, mais il peut tout de même engager un Travail initiatique authentique dans cette tarîqah (par la participation aux séances de dhikr, etc.) sans être lié de manière personnelle au Cheikh.
Par la suite, si le murîd le souhaite, et si le Maître l'accepte, le disciple peut passer le pacte avec le Maître. Il n'est pas nécessaire alors d'effectuer à nouveau la transmission de la barakah lors du pacte puisqu'il s'agit uniquement de donner une dimension nouvelle à la relation avec le Cheikh.


Remonté la dernière fois par Mohammed Abdessalam le Mer Oct 05, 2011 10:15 am.
"Par le Temps ! * Le genre humain est, certes, en perdition * Sauf ceux qui croient, accomplissent les bonnes œuvres, se recommandent la vérité et se recommandent la patience."
السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
Mohammed Abdessalam
 
Messages: 491
Inscrit le: Mar Sep 21, 2010 10:23 pm
Localisation: Région parisienne


Retour vers L'initiation en elle-même

cron