"La guidée de mon Seigneur ..." - El-Muttaqî el-Hindî - 1

"La guidée de mon Seigneur ..." - El-Muttaqî el-Hindî - 1

Messagepar Mohammed Abdessalam » Dim Août 26, 2012 6:06 pm

bismi-Llah er-Rahmân er-Rahîm wa sall-Allah ala seyydinâ Mohammed wa ala Ali-hi wa sallam
es-salâm alaykum wa rahmatu-Llah

Voici une ébauche de traduction d'un texte du Cheikh al-Muttaqî el-Hindi, qui est proposé en l'état en en attente de vérifications qui pourraient être effectuées sur différentes éditions des manuscrits correspondants, in cha Allah

هداية ربي عند فقد المربي

« La guidée de mon Seigneur en cas d’absence de maître éducateur »


Au nom de Dieu, le Miséricordieux et Très Compatissant en qui nous prenons refuge et cherchons protection.

Louange à Dieu, le Seigneur de toute création. Bénédictions et paix soient sur notre maître Muhammad et sur tous les autres prophètes, leurs familles et leurs disciples, sans exception.

C’est une épitre que j’ai intitulé « La guidée de mon Seigneur en cas d’absence de maître éducateur ». Je l’ai composé comme une sorte de commentaire de l’épitre appelée « Le cheminement dans la Voie en l’absence de mentor ».

Sheikh Zarrûq a cité la parole de son maître, Sheikh Abu al-‘abbas Ahmad el-Hadrami qui dit :
« L’éducation spirituelle classique est terminée, ne subsiste que le profit obtenu par l’aspiration (himma) et l’état (hâl) spirituels. Suivez-donc le Livre et la pratique prophétique, ni plus ni moins. ».

Sheikh Zarrûq a expliqué cette parole de la manière suivante :
« Ceci concerne les pratiques pour le Dieu-Vrai (Haqq), pour l’âme (nafs) et pour les créatures (khalq).
Les pratiques à respecter vis-à-vis de Dieu-Le Vrai (el-Haqq) sont au nombre de trois : accomplir les pratiques obligatoires, éviter les interdictions et se soumettre aux décrets [de Dieu].
Il y a trois pratiques à respecter vis-à-vis de l’âme : rechercher l’équité, ne pas faire de demi-mesure en ce domaine et faire attention à ses travers lors de l’acquisition et de la cession, du refus et de l’acceptation, ainsi que lors du bonheur et du rejet.
Quant à ce que l’on doit respecter vis-à-vis des créatures, il y en a trois : les aider à obtenir leurs droits, se retenir d’acquérir ce qu’ils détiennent et fuir tout ce qui altérerait leurs cœurs, à moins que cela ne concerne une obligation impérative. »

Et je dis qu'il est des qualités qui, lorsqu’on ne peut pas trouver de guide spirituel qui l’éduque, prennent la place d'un guide (murchîd), si Dieu veut. Ce sont : un effort spirituel constant (mujahada), la conscience effective de Dieu (taqwa), la connaissance que l’on met en pratique (al-‘ilm ma’al-‘amal), l’ascèse (zuhd) et, en général, la faculté d’apprentissage (al ‘aql al-iktisabî). Bien que ces qualités puissent être présentées sous plusieurs désignations, elles constituent, ensemble, une qualité unique qui, s’il elle est présente chez une personne, est suffisante pour lui assurer l’arrivée au but ultime, si Dieu veut.

(à suivre, in châ Allah ...)
"Par le Temps ! * Le genre humain est, certes, en perdition * Sauf ceux qui croient, accomplissent les bonnes œuvres, se recommandent la vérité et se recommandent la patience."
السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
Mohammed Abdessalam
 
Messages: 491
Inscrit le: Mar Sep 21, 2010 10:23 pm
Localisation: Région parisienne

Retour vers Aspects méthodiques de l'initiation islamique

cron