L’imprécation d’Ibn el-Barâ (B.C.A.H.C)

 *

Cet article est issu de notre traduction de Durrat el-asrâr wa tuhfat el-Abrâr (Imâm Ibn çabbâgh) publiée en PDF sous le titre «Biographie du Cheikh Abû-l-Hassan Châdhilî (B.C.A.H.C)» .

.

Abû-l-‘Azâ’im Mâdî raconta aussi :

 « Le Cheikh n’avait pas l’intention de faire des imprécations contre Ibn el-Barâ, et il ne fit jamais mention de lui, d’aucune façon que ce soit, jusqu’à ce que nous fûmes à ‘Arafât 1 et qu’il dit :

« Dites âmîn à ma demande car on vient juste de m’ordonner de faire des imprécations contre Ibn el-Barâ », et il dit : «  Allahoumma, allonge sa vie, fait que sa science ne lui soit d’aucune d’utilité, fais-le souffrir par le biais de son fils, et assigne-le à n’être que le serviteur des tyrans jusqu’à la fin de sa vie ».

 

Tentes des pèlerins à ‘Arafât le jour de ‘Arafah

*

Jebel Rahma au centre de la plaine de Arafât

*

 

Quand le Cheikh – Qu’Allah lui fasse miséricorde- se mit en route, le Sultan en eu vent et fut jaloux qu’il quitte son pays. Il mandata quelqu’un pour le ramener mais le Cheikh dit :

« Je pars avec pour unique intention de faire le pèlerinage, si Allah – qu’Il soit Exalté- le veut. Mais quand Allah aura décrété ce qu’il en est de ma situation, je reviendrais, in châ Allah ».

 

 

*

épisode précédent                                                                        épisode suivant

*

 

 

  1. Arafât est une plaine située à une vingtaine de kilomètres de la Mecque. La station (wuqûf) en ce lieu, quelques instants entre le coucher de soleil du jour de ‘Arafah et l’aube du jour suivant, constitue l’essentiel du pèlerinage (hajj) selon la parole du Prophète -qu’Allah prie sur lui et le salue : « Le Pèlerinage, c’est ‘Arafah ». Il est traditionnellement recommandé d’implorer le Pardon et la Miséricorde d’Allah dans ces conditions de temps et de lieu tout à fait exceptionnelles. []

par le 26 mai 2012, mis à jour le 20 juillet 2015

Mots clés : , ,